Choisir le sommet, toucher le ciel

Demain, 8 août, nous célèbrerons le 230ème anniversaire de la première ascension du Mont-Blanc.

Mont-BlancLe Mont-Blanc! Ce géant des Alpes, si petit lorsqu’on le voit d’en bas, si pudique et souvent caché derrière son petit voile de nuages accrochés à son sommet. Voici maintenant 50 ans que je le contemple .
Comment ne pas rendre hommage à la fois à sa splendeur ; mais aussi à tous ceux qui en ont gravi le sommet, partant de Saint-Gervais, ma ville d’origine ; ou de Chamonix.
Mais que cherchent-ils au delà de l’effort, des limites personnelles maîtrisées, repoussées ?
Une forme de paix, une communion unique, semble-t-il. La beauté pure, en fait…

« Voici l’espace. Voici l’air pur. Voici le silence. Le royaume des aurores intactes et des bêtes naïves. Tout ce qui nous manque dans les villes est ici préservé pour notre joie. » écrivait Samivel, lors d’une ascension.

Alors aujourd’hui, je ne parle pas de couture ni de tissus. Cette ascension me donne à réfléchir: Simplement, ce 230ème anniversaire de la première ascension du Mont-Blanc est l’occasion de se rappeler que l’inaccessible ne l’est peut-être pas.
A la lecture du récit de cette première ascension par Balmat et Paccard, les 7 et 8 août 1786, on redécouvre le sens du possible et de l’impossible. On (re)prend conscience qu’on peut tenter des voies, les croire sans issues et les abandonner. Puis finalement, si on a l’humilité et le courage à la fois d’y retourner, on les aborde différemment et l’impossible devient possible.
Viser un sommet, se donner le temps et les moyens d’y parvenir ; remettre en question ses certitudes ; prendre appui sur ses propres expériences et celles des autres… et finalement, se trouver en haut, face à un espace qu’on ne soupçonnait pas, connaître la pureté, le silence, la paix, la beauté.
Une belle expérience à tenter.

La difficulté est-elle vraiment dans le chemin à parcourir, ou dans le choix du sommet à atteindre?
A chacun d’ouvrir les yeux, de regarder vers le haut et de choisir son Mont-Blanc.

Une trousse en hommage à la terre

Une idée derrière la tête  hommage à la terre

Une idée derrière la tête hommage à la terre

Le saviez-vous? Aujourd’hui, nous fêtons le 45ème anniversaire de la journée de la terre.
En effet, depuis 1970, à l’initiative du sénateur américain Gaylord Nelson, le 22 avril est le jour où l’on célèbre notre belle planète; afin de ne pas oublier qu’il faut en prendre soin, la connaître, la respecter et la protéger.
Ainsi, j’ai voulu rendre hommage à cette belle initiative et j’ai, dans mon petit atelier lyonnais de cette semaine, fabriqué rapidement cette petite trousse de Globe trotteur. C’est une astuce plus écologique que le sachet plastique et  bien pratique pour emporter de petites choses avec soi lorsqu’on part à la découverte du monde!
Elle prend place dans la vitrine dont j’ai la joie de profiter jusqu’au samedi 25 avril au 19, rue du Doyenné dans le vieux Lyon.
Bonne fête de la terre à tous!

5 DIY pour la fête des Grand-Mères

La fête des grands-mères ? Comment ça, c’est la fête des grand-mères dimanche ?!? Eh oui ! Pas question de laisser passer cette date sans manifester votre affection pour Mamie, Grand-mère, Grand-Maman, Mamouch… Quel que soit le nom que vous lui donniez, elle … Lire la suite

2015: Enfin, le Petit tailleur va commencer son travail!

Un grand moment de silence… en apparence! En fait, mon « idée derrière la tête » prend sérieusement forme: Le petit Tailleur va pouvoir commencer son travail et c’est en 2015 que mon entreprise va voir le jour. Je me réjouis vraiment de ce nouveau travail et vous souhaite une très bonne année!

voeux pro 2015

Je vous tiendrai courant au fil du temps!

signature ok

L’aiguille en fête 2014

Image

Bonne nouvelle! dans 2 semaines, le salon L’aiguille en fête ouvre ses portes…En ce qui me concerne, ce ne sera que la seconde fois que je m’y rends… Et je me sens pourtant déjà comme une inconditionnelle.

C’est vrai que le salon de l’an dernier m’a totalement conquise. En témoigne l’article que j’avais alors publié. Cette année, nous y retrouverons des fournisseurs bien connus comme France Duval Stalla, ou Tendance Rubans, Fibres et Créations… et pourrons y (re) découvrir,  les Arts textiles. En effet, des oeuvres de Michèle Forest, Hélène Le Berre et d’autres encore nous emporteront dans des univers artistiques étonnants. Il y aura bien évidemment des ateliers (pour ma part, je ne peux pas m’empêcher de faire un tour dans les ateliers tout simples mais tellement essentiels -et chaleureux!- de Perrine pour Frou Frou). De nombreuses animations ponctuent les 4 journées d’ouverture et surtout, grande nouveauté: la nocturne du vendredi jusqu’à 21 heures. En tous cas… vous l’aurez compris: je ne manquerais cela pour rien au monde!

Ma sélection perso… pour vous donner des idées:

Qu’est-ce que je vais aller voir en tout premier? La collection de Kimonos Hakuro Watanabé

Qu’est-ce que j’ai prévu d’y acheter? De nouveaux tampons avec les encreurs pour textile de chez Fibres et Créations; des mètres de rubans originaux chez Tendances rubans; de l’élastique pailleté bicolore chez France Duval Stalla…

Quelle artiste suis-je vraiment pressée de re-découvrir? Michèle Forest.

Vais-je suivre un atelier? Oui, Frou frou, bien sur!

Est-ce que j’achète mon repas sur place? Non… je l’emporte car il y avait vraiment la queue l’an dernier.

Est-ce que je prends un vestiaire? Oui, ça vaut vraiment le coup de se sentir libre de circuler dans les allées. J’emporte juste un tote bag plié dans mon sac à mains que je prends pour la journée au salon avec le minimum de papiers.

Qu’est-ce qui va sans doute le plus m’amuser? Regarder et encourager les concurrents au championnat de vitesse de tricot!

Voilà…. A vous de faire votre programme!

Image

Image

Concours Marie-Claire idées / Ikéa

C’était il y a un an déjà !

Enfin, mon disque dur externe est réparé et j’ai de nouveau accès à mes photos stockées ! Ouf, eh oui, ce long silence depuis mon dernier post a été bien long. Surtout, j’ai bien cru que je n’aurais plus jamais accès à mes anciennes photos… Et que dire de tous mes documents stockés depuis 2008!? Mon disque dur externe ne s’allumait plus du tout et mon ordinateur ne le reconnaissait même pas. Vous imaginez mon inquiétude et pardonnerez sans doute ce si long silence. Comme quoi, il faut vraiment faire 2 sauvegardes externes.

Quoi qu’il en soit, j’ai retrouvé avec une petite émotion il faut bien l’avouer, les photos des travaux que j’avais réalisés l’hiver dernier pour le concours Marie-Claire idées / Ikéa et dont j’étais sortie…

gagnante !

Image

Toute personne inscrite au concours recevait 2 coupons de textiles Ikéa (lots divers et distribués de façon aléatoire) et le challenge était de réaliser des décorations de noël avec les 2 coupons. On pouvait y ajouter d’autres matières si on le souhaitait.

J’avais reçu 2 toiles de coton. Une à rayures blanches et fushia et une à fond noir et imprimé d’assez gros motifs imitant des dessins d’enfants de couleurs très vives et orientés dans tous les sens.

J’ai d’emblé décidé d’utiliser ce dernier coupon en gardant les plus grandes longueurs possibles afin de profiter de l’effet que produisaient les motifs. Mais à part un tapis de table… je ne voyais pas. Cette idée n’était pas très créative et ne me plaisait pas. Il a fallu laisser murir le projet quelques temps. Finalement, j’ai décidé de l’utiliser avec une toile enduite que j’avais en stock, à revêtement « ardoise »… donc sur lequel on peut écrire à la craie. Cette association de matières a donné naissance à 2 gros sacs à cadeaux pour mettre aux pieds du sapin. En revanche, les rayures m’ont immédiatement inspirée : j’ai tout de suite imaginé de grosses cannes de sucre candy. Comme il restait du tissus, j’ai fais une guirlande de petits coussins imprimés de lettres noires brillantes avec le message « Joyeux Noël », bien sur !

Profitons de ces photos que j’ai donc pu récupérer ! (ouf !)ImageImageImageImageImage

Mais aujourd’hui, le temps de Noël est passé (jusqu’au prochain!) et il serait de meilleur ton de souhaiter à chacun…

Une très belle année 2014!

Image

FORMATION « CONCRÉTISER SON PROJET CRÉATIF »

Alors là, franchement, c’était pas du temps perdu!

Samedi dernier, j’ai passé la matinée en compagnie d’une poignée de chanceuses comme moi, à profiter des conseils avisés et professionnels (et sympathiques!) de Sandrine Franchet (Cousette entre copines) et Sophie-Charlotte Chapman (Ma petite valisette).

Ces deux formatrices proposent des stages pour aider les « Entrepreneuses Créatives » à s’organiser, à optimiser leur présence sur le net… En somme, à devenir compétentes et efficaces.

J’ai pu suivre cette formation sur le Salon Créations et Savoir-faire, qui avait décidé cette année d’ouvrir une « CSF Académy ». Quelle bonne idée! L’atelier que j’ai suivi s’intitule « Concrétiser vos projets créatifs ». J’y ai appris comment profiter des réseaux sociaux sans me laisser envahir dans le temps et dans mon intimité; comment mieux organiser ma journée de créatrice, comment lier ma présence en ligne en tant que bloggeuse et en tant que vendeuse… et j’en passe.

Il est vrai qu’en démarrant ce blog, j’étais motivée pour me lancer sur le net; et que j’y suis allée pleine de courage. Mais quelle jungle s’était alors ouverte à moi! Merci donc à elles deux pour leur aide. Je me sens maintenant bien plus à l’aise et je recommande vivement à tout futur entrepreneur ou créateur d’aller faire un tour sur leurs sites respectifs ou celui des Entrepreneuses Créatives. En plus, il y a plein de fiches « conseils » et « formations » à télécharger!

C’est parti: « Vers l’infini et au delà! »

concrétiser son projet créatif

DES SACS… EN VEUX TU? EN VOILÀ!

Partager mes découvertes, raconter combien je suis admirative de tel ou tel créateur… Expliquer mes bonnes astuces en DIY… c’est bien joli, tout ça ; mais il serait temps que je montre un peu ce que je fais de mes journées couture !

Principalement… Des sacs !

Un jour, des petites bricoles utiles (des trousses, des porte-monnaie…) et un nouveau sac.

Une tunique ? Et un joli sac, pour changer !

Des petits pochons pour des bébés … Et encore un sac !

Ainsi de suite.

Pour finir, je dois bien le constater:  j’ai toujours un projet de sac en cours.

Dès que j’en ai terminé un, le projet suivant est déjà là, prenant forme tranquillement dans ma tête.

Je le laisse murir… puis un jour, c’est parti : Il prend forme, couleur, texture, vie !

Presque tous portent un nom… chacun raconte une histoire.

Alors, voilà : c’est décidé, je vais vous en montrer quelques-uns. Plusieurs ont été offerts sans que je n’ai eu l’idée de les photographier. Ceux-là, je ne pourrai pas les montrer ; mais il y en aura toujours d’autres. Alors, rattrapons le temps perdu.

Pour commencer, voici un sac qui fera peut-être venir le soleil car il a été conçu pour pique niquer. Il s’appelle « Le lac ».

Ce n’est pourtant pas au Lac du Bourget que je pensais en le réalisant ; mais au Lac d’Annecy… « Mon » lac que j’ai eu la chance de voir quotidiennement pendant 10 bonnes années. Désormais, c’est là qu’il vit, avec Jeanne, sa propriétaire.

C’est un sac plein de poches : 4 poches intérieures, 3 poches extérieures et un bon format pour pouvoir glisser toute une journée de rêve au bord de l’eau… Lire, bronzer, pique niquer, se baigner…

« Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours ! »

 

Ça vous évoque des souvenirs ? Alors, le voici, « Le Lac » :ImageImageQu’est-ce qu’on y met pour passer la journée au lac?ImageQuelques détails qui font de lui également un sac aux allures citadines avec ses petits motifs « terrasses de café », ses fermoirs aimantés brillants, les fintions en passepoil assorti, et bien entendu la petite poche pour le téléphone portable, entre-autres.ImageImageImageSon format est volumineux sans être encombrant pour autant. Le fond est bien entendu imperméable, rembourré et équipé de petits « pieds » pour pouvoir le poser sur le sable ou le gazon humide en toute tranquillité!Image

ImageVous l’avez compris: j’adore faire des sacs. Je cherche toujours à faire en sorte qu’ils correspondent parfaitement à un état d’esprit, à une utilisation spécifique… Il y en a pour tous les goûts, tous les âges, tous les usages. Alors, si vous avez envie que je vous en concocte un « pile poil comme vous voulez »… N’hésitez pas à me demander: c’est un défi que j’aurai plaisir à tenter de relever!